Sommeil sécuritaire

Assurez à votre bébé un environnement sans fumée tant avant qu’après sa naissance.

  • Fumer pendant la grossesse expose les bébés à la fumée du tabac et constitue l’un des plus grands risques du syndrome de mort subite du nourrisson. Le tiers de tous les décès liés au syndrome de mort subite du nourrisson pourrait être évité si les femmes enceintes ne fumaient pas.  Le mieux pour votre bébé est de ne pas fumer du tout, mais le fait de réduire le nombre de cigarettes pendant la grossesse peut aussi réduire le risque du syndrome de mort subite du nourrisson.
  • La fumée secondaire augmente aussi le risque du syndrome de mort subite du nourrisson après la naissance du bébé. Évitez de fumer près de votre bébé – dans la maison, dans la voiture ou dans tout endroit où se trouve ou dort votre bébé. Si vous, votre conjoint, les membres de votre famille ou vos amis fumez, faites-le à l’extérieur et loin de votre bébé.

L’allaitement maternel peut protéger votre bébé.

  • Tout allaitement maternel, quelle que soit sa fréquence ou sa durée offre une protection; mais l’allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois (quand le risque du syndrome de mort subite du nourrisson est le plus élevé) peut réduire le risque du syndrome de mort subite du nourrisson de près de 50 %.
  • Rappel : Si vous allaitez votre bébé au lit, le risque du syndrome de mort subite du nourrisson et de suffocation n’est pas plus élevé pourvu que vous recouchiez votre bébé dans un lit d’enfant, un berceau ou un moïse après l’allaitement.

Couchez toujours votre bébé sur le dos pour dormir, que ce soit pour la sieste ou durant la nuit.

  • Les bébés qui dorment toujours sur le dos sont moins exposés au syndrome de mort subite du nourrisson. Coucher votre bébé sur le dos pour dormir fonctionne : depuis le lancement de la campagne « Dodo sur le dos » au Canada en 1999, le nombre de parents et de gardiens qui couchent les bébés sur le dos a augmenté de façon considérable et le taux de syndrome de mort subite du nourrisson a diminué de plus de la moitié.
  • Temps supervisé à jouer tout en étant couché sur le ventre
  • Les nouveaux nés prennent l’habitude de dormir dans la position dans laquelle ils ont été placés au tout début; par conséquent, assurez-vous de coucher votre bébé sur le dos pour dormir dès sa naissance. Les accessoires de positionnement de sommeil tels que des couvertures roulées et des coussins angulaires destinés à garder les bébés sur le dos pour dormir ne sont pas nécessaires et peuvent augmenter le risque de suffocation.
  • Votre bébé a besoin de passer du temps sur le ventre, plusieurs fois par jour, lorsque vous jouez avec lui pour favoriser le développement de ses muscles et prévenir la plagiocéphalie, ou « tête plate ».

L’endroit le plus sécuritaire où votre bébé peut dormir est dans un lit d’enfant, un berceau ou un moïse qui est conforme aux normes de sécurité canadiennes– vérifier les règlements en vigueur de Santé Canada.

  • Offrez un lit d’enfant sans jouet ou literie mal ajustée (utilisez un drap-housse ajusté uniquement).
  • Les articles de literie mous, tels que les oreillers, les douillettes, les édredons ou les bordures de protection, peuvent augmenter le risque de suffocation.
  • Les surfaces molles, comme les lits d’adultes, les canapés et les fauteuils, peuvent augmenter le risque de suffocation.
  • Recherchez l’étiquette où figure la date de fabrication. Si vous ne la trouvez pas, il est possible que le lit ne soit pas sécuritaire.
  • Vérifiez régulièrement que les pièces d’assemblage sont bien serrées et qu’elles ne sont pas endommagées.

Couchez votre bébé dans un lit d’enfant près du lit des adultes pour les six premiers mois.

  • Le « partage de la chambre » pendant les 6 premiers mois (quand le risque du syndrome de mort subite du nourrisson est le plus élevé) réduit le risque du syndrome de mort subite du nourrisson et aide votre bébé à dormir en toute sécurité. Le partage de la chambre consiste à coucher un bébé dans un lit d’enfant, un berceau ou un moïse près de votre lit, dans votre chambre.
  • Le « partage du lit » ou le « cododo » consiste à partager la même surface de sommeil que votre bébé, que ce soit un lit d’adulte, un canapé ou un fauteuil.
  • Le risque du syndrome de mort subite du nourrisson et de suffocation est encore plus élevé si le bébé partage une surface de sommeil avec un parent ou un gardien qui fume, qui est très fatigué ou qui a consommé des drogues, de l’alcool ou des médicaments causant de la somnolence.

Autres ressources :

http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-ps/dca-dea/stages-etapes/childhood-enfance_0-2/sids/index-fra.php