Qu’est-ce que la violence et la négligence

Comprendre la violence et la négligence (à insérer en tant que fichier PDF sur la page Quand doit-on appeler l’organisme?)

Violence physique

Un enfant risque de subir des préjudices, ou en a déjà subi, causés par une personne ayant sa garde. La violence physique a également lieu lorsqu’une personne ne supervise pas, de protège pas et ne s’occupe pas adéquatement un enfant. Elle inclut également une négligence au niveau de la supervision, de la protection et des soins donnés à un enfant.

Violence sexuelle

Un enfant risque d’être agressé ou exploité sexuellement, ou l’a déjà été, par une personne ayant sa garde ou par une autre personne. La violence sexuelle a également lieu lorsque la personne ayant la garde de l’enfant a connaissance, ou devrait avoir connaissance, de la possibilité de l’atteinte à la pudeur ou de l’exploitation sexuelle par une autre personne et ne protège pas un enfant.

Violence émotive

Un enfant risque de subir des maux affectifs, ou en a déjà subi, se manifestant par l’anxiété grave, la dépression, le retrait, le comportement auto-destructeur ou agressif ou le retard du développement et il existe des motifs raisonnables de croire que ces maux découlent des actes, du défaut d’agir ou d’une négligence par la personne ayant la garde de l’enfant. Elle survient aussi lorsqu’un enfant manifeste les comportements graves ci-dessus et que la personne ayant sa garde ne fournit pas des services ou un traitement pour atténuer les maux. La violence émotive peut aussi inclure l’exposition à la violence familiale.

Négligence

Un enfant risque de se blesser ou s’est blessé en raison du fait que le fournisseur de service ne s’en est pas occupé ou n’a pas surveillé ou protégé convenablement l’enfant. Il y a également négligence lorsqu’un enfant a un trouble médical, un problème de santé mentale, un état émotionnel ou un trouble du développement qui exige des services ou un traitement, et que la personne ayant sa garde ne lui donne pas ces services ou ce traitement.

Abandon/séparation

Un enfant a été abandonné, les parents d’un enfant sont décédés ou ils ne sont pas présents pour exercer leurs droits de garde et n’ont pas pris des mesures adéquates pour s’occuper de l’enfant. Cela survient également lorsqu’un enfant fait l’objet d’un placement résidentiel et le parent refuse, il est incapable ou n’est pas disposé à reprendre la garde de l’enfant.

Capacité du fournisseur de soins

L’enfant n’a pas subi de préjudice et rien n’indique que l’enfant peut avoir besoin d’une intervention. Cependant, le fournisseur de soins manifeste, ou a manifesté par le passé, des caractéristiques pouvant laisser croire que l’enfant peut être en danger en l’absence d’une intervention. Ces caractéristiques peuvent inclure des antécédents de violence/négligence envers un enfant, l’incapacité de protéger un enfant, des problèmes d’abus d’alcool et de drogues, des problèmes de santé mentale ou des compétences limitées à s’occuper d’un enfant.